Lorsque vous exploitez une entreprise, vous avez mille et une choses en tête. La dernière chose que vous voulez découvrir, c’est de l’eau qui coule dans votre sous-sol ou qui s’infiltre par votre toit.

Les causes de dégâts d’eau sont multiples, allant de l’inondation à l’endiguement de la glace. Les digues de glace sont des accumulations qui se forment le long des avant-toits et qui peuvent causer des infiltrations d’eau lors de la fonte de la neige, et donc des dommages aux murs, aux plafonds et aux matériaux isolants.

Les inondations sont particulièrement préoccupantes en hiver et au printemps. Durant la saison froide, le gros des précipitations s’accumule au sol sous forme de neige et de glace. À l’arrivée du beau temps, la fonte libère d’immenses quantités d’eau. Il est donc important de connaître les causes des inondations de sous-sol ainsi que les mesures à prendre pour atténuer ces risques.

Quelles sont les causes des inondations de sous-sol?

En général, les inondations s’expliquent par deux causes principales : un problème de drainage, qui permet à l’eau de pluie ou à l’eau souterraine de s’infiltrer dans la propriété, ou un refoulement d’égout.

Le premier scénario, soit les problèmes de drainage, peut survenir pour différentes raisons, notamment les suivantes :

Mauvaise étanchéité des planchers ou des murs : Si l’étape d’imperméabilisation n’a pas été effectuée adéquatement lors de la construction de votre propriété, il se peut que de l’eau s’infiltre dans votre sous-sol en cas de précipitations importantes de pluie ou de neige.

Fissures dans les planchers ou les murs : Dans les propriétés plus anciennes, les fissures ne sont pas rares et l’eau peut s’y infiltrer aisément.

Défaillance du drain agricole : Dans de nombreuses propriétés, un drain agricole (en anglais) est installé dans les fondations afin de favoriser le drainage des eaux souterraines. En cas de défaillance de ce système, les risques d’inondation augmentent beaucoup.

Panne de la pompe de vidange : Si votre propriété est dotée d’une pompe de vidange, qui sert à recueillir, puis à évacuer l’eau de pluie ou l’eau souterraine s’accumulant dans votre sous-sol, et que cette pompe ne fonctionne pas, l’eau pourrait continuer de s’accumuler et causer une inondation.

Gouttières bloquées ou brisées : Si vos gouttières sont brisées, l’eau qui s’écoule habituellement de votre toit pourrait s’infiltrer à l’intérieur de votre propriété et inonder votre sous-sol.

Le deuxième scénario, soit les refoulements d’égouts, peut survenir pour les raisons suivantes :

Obstructions : Les refoulements d’égouts sont souvent causés par une obstruction. En général, si seulement une toilette ou un évier est touché, c’est la conduite de cet appareil qui est obstruée. Mais si l’eau déborde peu importe la toilette ou l’évier que vous utilisez, c’est probablement la conduite principale d’égout qui est obstruée.

Racines d’arbre : Il se peut que des racines d’arbre aient endommagé les tuyaux en les entourant, en les écrasant ou en les perforant.

Tuyaux brisés ou affaissés : Aujourd’hui, les tuyaux de plastique sont la norme, mais dans les maisons plus anciennes, on peut trouver des tuyaux de fonte qui présentent des risques plus élevés de bris ou d’affaissement (surtout l’hiver).

Heureusement, il existe plusieurs façons de protéger votre propriété contre les inondations et les dégâts d’eau cet hiver.

Comment peut-on prévenir les dégâts d’eau?

La prévention des dégâts d’eau se fait à l’intérieur comme à l’extérieur. Commençons par l’extérieur :

Calfeutrez bien votre immeuble : Les fissures dans les murs, les fenêtres, les planchers et les fondations permettent à l’eau de s’infiltrer. Assurez-vous donc d’utiliser des produits d’étanchéité au besoin.

Le déneigement est à l’ordre du jour : Enlevez la neige autour des fondations de votre immeuble, surtout près des margelles, pour mieux vous protéger contre l’infiltration d’eau provenant de la fonte des neiges. Il est également judicieux de déneiger votre toit pour éviter que l’eau de fonte des neiges coule près de vos fondations. Puisque cette tâche peut être dangereuse, il est avisé de faire appel à un professionnel, qui pourra par la même occasion nettoyer vos gouttières.

N’oubliez pas le toit : Les digues de glace qui s’accumulent sur le toit peuvent fondre et causer des dommages. Une bonne idée serait d’installer une membrane de protection contre l’eau et la glace sous le revêtement de l’avant-toit sur une distance d’au moins 1,8 mètre à partir des gouttières vers le haut du toit.

L’importance de l’aménagement : Pour que l’eau s’écoule loin de votre immeuble, un bon aménagement paysager est essentiel. Toutefois, il faut y voir avant l’hiver. Ainsi, au printemps, lorsque l’eau commence à couler, elle ne s’accumulera pas le long des fondations.

Nettoyez votre fosse de retenue : La glace, la neige et les débris peuvent s’accumuler dans votre fosse de retenue au cours de l’hiver. Assurez-vous donc de la nettoyer afin de faciliter le drainage.

Soignez vos gouttières : Une autre bonne idée est de nettoyer vos gouttières. Les gouttières doivent se prolonger à au moins deux mètres des fondations.

Enfin, une pompe: Si l’eau continue de s’accumuler près des fondations, vous pourriez penser à louer une pompe qui permettra d’écouler l’eau dans les caniveaux.

Maintenant que vous avez protégé l’extérieur de votre immeuble contre les inondations, vous vous demandez sûrement quelles mesures de protection adopter à l’intérieur. Voici quelques conseils :

Scellez les fissures intérieures : Comme vous l’avez fait sur les murs extérieurs, il est important de réparer les fissures à l’intérieur.

N’oubliez pas le grenier : Pour réduire les risques de formation d’une barrière de glace, faites inspecter les combles afin de vous assurer que le toit est bien ventilé. De plus, pour réduire les pertes de chaleur qui pourraient faire fondre la neige sur le toit, assurez-vous que l’isolation des combles est suffisante. Pour d’autres renseignements généraux sur les inspections de toit, consultez ce guide.

Vérifiez la plomberie : Faites inspecter la plomberie pour vous assurer qu’elle fonctionne bien. Il est recommandé de faire appel à un professionnel. Durant l’hiver, si vous devez vous absenter pendant plus de trois jours, vidangez les tuyaux ou demandez à quelqu’un de venir quotidiennement s’assurer que le chauffage fonctionne toujours.

Évitez d’obstruer les tuyaux : Pour prévenir les refoulements d’égouts, évitez d’obstruer vos tuyaux, ce qui veut dire de ne pas jeter de déchets dans la toilette ni de verser de matières graisseuses ou huileuses dans le drain de l’évier.

Songez à l’installation d’un clapet antiretour ou d’une pompe de vidange : Certes, ces solutions demandent plus de temps et coûtent plus cher, mais si vous avez des problèmes d’inondation, elles en valent certainement la peine. La pompe de vidange recueille l’eau qui s’accumule autour de votre immeuble tandis que le clapet antiretour aide à prévenir le refoulement des égouts dans votre sous-sol.

Préparez-vous en cas de panne de courant : La pompe de vidange est inutile si vous n’avez aucun moyen d’assurer son fonctionnement en cas de panne d’électricité. Pensez donc à prévoir une source d’alimentation de secours en cas de panne cet hiver.

Si vous suivez certains de ces conseils, vous aurez l’esprit plus tranquille sachant que vous avez fait le nécessaire pour mieux protéger votre entreprise. Pour en savoir plus sur la façon d’atténuer les risques auxquels votre entreprise peut être exposée, visitez notre blogue.

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus responsables des pertes pouvant découler de l’utilisation de ces renseignements.