De nombreux propriétaires d’entreprise, lorsqu’ils entendent parler de « chutes », pensent à de la neige et à de la glace, à du sel et aux trottoirs. Certes, prévenir les chutes à l’extérieur est important, mais prévenir les chutes à l’intérieur l’est tout autant.

La rudesse des hivers canadiens nous fait parfois oublier que les chutes peuvent survenir en toute saison. Voici des statistiques difficiles à oublier : selon le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, plus de 27 0001 travailleurs se blessent chaque année à la suite d’une chute de plain-pied, et c’est sans compter les clients.

Pour vous aider à rendre votre entreprise aussi sécuritaire que possible, nous vous offrons quelques conseils pour prévenir les accidents liés aux chutes. De plus, comme il est impossible de garantir que personne ne se blessera jamais sur les lieux de votre entreprise, nous vous expliquons exactement ce que vous devez faire en cas de chute.

Conseils de prévention

  • Nettoyer et balayer : Nettoyez immédiatement les déversements et ramassez les débris qui jonchent le sol.
  • Signaler : Marquez clairement les endroits où les planchers sont mouillés ou glissants.
  • Installer des tapis : Les tapis et les carpettes sont d’excellents moyens de prévenir les chutes, pourvu de bien les fixer au sol.
  • Éclairer : L’intérieur de votre entreprise doit être bien éclairé. Il faut donc remplacer les ampoules brûlées et les interrupteurs défectueux.
  • Protéger les câbles : Les câbles laissés à découvert ne posent pas de problème pourvu qu’ils soient recouverts d’un protecteur afin d’éviter les trébuchements.

Procédure en cas de chute

Si un client ou un employé fait une chute et se blesse, vous devez faire ce qui suit :

  • Faites remplir un rapport d’incident par le plaignant ou un témoin des événements. Des exemplaires du formulaire de rapport doivent donc être conservés sur place.
  • Notez le plus de détails possible sur l’incident.
  • Prenez des photos datées de la scène où l’incident s’est produit, surtout de l’état des lieux de l’incident et des chaussures du plaignant.
  • Notez les coordonnées du plaignant.
  • Assurez-vous de dater le rapport d’incident et demandez à un employé d’être présent pendant que vous remplissez le rapport. Conservez le rapport pendant au moins deux ans.

Il est judicieux d’avoir une idée de la façon de prévenir les chutes et de connaître la procédure en cas de chute sur les lieux de votre entreprise. La dernière pièce du casse-tête de la prévention est de vous procurer une police d’assurance adéquate pour protéger votre entreprise si un jour les conseils ci-dessus ne suffisent pas. Prenez le temps de revoir votre police d’assurance pour vérifier que vous êtes bien couvert. Vous éviterez ainsi la chute de vos profits. tweet