Pour la période de 2005 à 2014, Statistique Canada rapporte qu’en moyenne 13 % des incendies au pays ont été causés par une utilisation inadéquate ou négligente de combustibles, d’équipement ou de matériel. Aux États-Unis, une moyenne de 900 incendies domestiques par année sont attribuables à des chiffons imbibés d’huile ayant pris feu. Lorsqu’ils sont trempés d’huile, de solvant, de diluant ou de peinture, les chiffons deviennent des matières inflammables qu’il faut manipuler avec soin.

Pourquoi les matières imbibées d’huile ou de solvant sont-elles si dangereuses?

Quand un chiffon est imprégné d’huile ou de solvant, il peut se produire de l’oxydation, soit la réaction chimique d’une substance avec l’oxygène contenu dans l’air. La chaleur augmente alors jusqu’à ce que le chiffon prenne feu, un phénomène nommé combustion spontanée. Dans certaines conditions d’humidité et de température, le feu peut se propager rapidement.

Votre travail demande-t-il souvent l’utilisation de matières imprégnées d’huile ou de solvant? Par exemple, l’utilisation d’un chiffon avec des adhésifs, des composés de caoutchouc et des aérosols pour la réparation de pneus?

Voici quelques grands principes à retenir pour prévenir les incendies :

Entreposage en lieu sûr

Les chiffons imbibés d’huile ou de solvant doivent être placés dans des contenants de métal hermétiques à fermeture automatique, généralement appelés poubelles pour déchets huileux. De cette façon, le processus d’oxydation est contenu dans un espace clos, ce qui empêche toute réaction chimique. Les contenants doivent être clairement identifiés et placés à distance des ascenseurs et des sorties. Les matières destinées à être lavées et réutilisées doivent aussi être gardées loin des sources de chaleur.

Tâchez d’utiliser des contenants homologués par des organismes de confiance comme les Laboratoires des assureurs du Canada (ULC), l’Underwriters Laboratory (UL) ou Factory Mutual (FM). Ces récipients pour déchets huileux sont offerts en diverses capacités allant de 23 à 77 litres (5 à 17 gallons impériaux). Vous les trouverez facilement chez votre détaillant d’équipement de sécurité. Veillez à les inspecter régulièrement et à les remplacer au besoin.

Élimination sécuritaire des déchets

Les mesures d’entreposage ci-dessus s’appliquent également aux chiffons imbibés d’huile ou de solvant qui se destinent au rebut. Videz régulièrement les contenants pour éviter qu’ils ne débordent ou que leur couvercle ferme mal, et assurez-vous qu’ils sont bien identifiés. La marche à suivre exacte pour l’élimination des déchets dépend du lieu de votre entreprise. Pour connaître les règles à respecter, adressez-vous à une entreprise de collecte et d’élimination des déchets dangereux certifiée ou à l’agence environnementale locale.

Bonnes pratiques d’entretien

Pour prévenir les incendies, il faut d’abord maintenir la propreté et l’organisation de l’espace où sont utilisées ou rangées les matières imprégnées d’huile ou de solvant. Placez celles-ci à l’écart des autres sources d’inflammation potentielles, comme les étincelles de soudure ou les déchets de fumeurs, et à distance des produits de travail à chaud, comme les scories de coupage au chalumeau. Prenez soin de nettoyer les dégâts sans délai, et vérifiez que tous les récipients d’entreposage qui contiennent des substances inflammables sont bien scellés.

Une bonne pratique à adopter? Inspectez régulièrement votre équipement pour vérifier que votre entreprise saurait maîtriser efficacement un risque d’incendie. N’utilisez jamais d’équipement défectueux; si un objet ne peut être réparé, vous devriez vous en débarrasser.

Bonne ventilation

Le type de ventilation à privilégier dépend de l’utilisation que vous faites des matières présentant un risque d’incendie, comme celles imbibées d’huile ou de solvant. Certaines entreprises se contenteront d’un seul ventilateur d’extraction bien placé, tandis que d’autres installeront un système complet de hottes et de conduits. Un bon système maintiendra la concentration de produits chimiques dans l’air sous la limite d’exposition permise en milieu de travail, tout en réduisant les risques d’incendie.

Quelle que soit l’efficacité de vos mesures de prévention des incendies, un accident peut toujours survenir. Il est donc important de mettre en place un plan indiquant quoi faire en cas d’urgence.

Planification

Voici des exemples de mesures à prendre en cas d’incendie :

  • Composez le 9-1-1 immédiatement.
  • Localisez les sorties de secours (qui doivent être clairement indiquées) et évacuez calmement les lieux.
  • Si vous avez été en contact avec une substance nocive, signalez-le aux intervenants d’urgence pour recevoir les premiers soins.

Le service d’incendie local peut vous aider à établir un plan d’urgence efficace et vous offrir de la formation supplémentaire. Entre autres sources d’information utiles, notons les associations de sécurité provinciales, les autorités de santé-sécurité et les compagnies d’assurance.

Protéger son entreprise

Si vous cherchez de l’information et des conseils touchant précisément votre secteur afin de choisir la meilleure protection pour votre entreprise, nous sommes là pour vous aider. Que vous utilisiez ou non des matières imprégnées d’huile ou de solvant, nous pouvons vous aiguiller vers une police qui vous donnera l’esprit tranquille! Visitez notre page sur l’assurance des entreprises dès maintenant pour savoir ce que nous pouvons faire pour vous.

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation.