L’eau peut causer des dommages matériels très importants; on n’a qu’à penser aux inondations survenues à Calgary et à Toronto il y a deux ans. La réparation de dommages causés par l’eau pouvant coûter très cher et, dans certains cas, ne pas être couverte par votre assurance, vous avez tout intérêt à prendre des mesures préventives pour protéger vos biens d’entreprise contre les pluies abondantes et les inondations.

Techniques de prévention des dégâts d’eau

1. Recherche de renseignements : Le site Web de votre municipalité contient peut-être de l’information sur des programmes de prévention des inondations et des refoulements d’égout dont le coût de mise en application serait déductible ou visé par un crédit d’impôt.

2. Prévention des refoulements d’égout :

  • Déconnectez tout drain agricole pour procéder à l’installation d’un clapet de non-retour et d’une pompe de vidange d’eau.
  • Munissez votre pompe de vidange d’une source d’énergie auxiliaire (batterie ou génératrice) en cas de panne de courant.
  • Déconnectez le drain de fondation de l’égout sanitaire.
  • Déconnectez les gouttières et les drains de fondation du système d’égout.

Articles reliés :

3. Imperméabilisation des bâtiments et autres structures

a) Inspectez régulièrement le toit et les gouttières pour vous assurer :

  • que les gouttières sont étanches et non obstruées;
  • que les tuyaux de descente d’eaux pluviales se terminent à environ deux mètres ou plus de toute structure;
  • qu’il n’y a aucune tache d’eau, fissure ni autre pénétration;
  • que les joints d’étanchéité sont intacts autour des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC);
  • que les bandes d’étanchéité autour des puits de lumière, des cheminées et des autres éléments du toit sont en bon état;
  • que toutes les installations électriques à demeure, comme les récepteurs satellite, le filage et les panneaux solaires, sont étanches et en bon état.

b) Inspectez régulièrement les murs et les fenêtres pour vous assurer :

  • que les bandes d’étanchéité et le mastic sur les murs sont intègres;
  • qu’il n’y a aucun signe de pénétration d’eau ou de moisissures autour des joints majeurs des murs, des fenêtres, des portes et des autres entrées;
  • que les joints et bandes d’étanchéité autour des fenêtres sont intègres;
  • que les barbacanes (chantepleures) ne sont pas obstruées;
  • que le verre des fenêtres est bien scellé;
  • que toutes les serrures et manivelles et tous les autres éléments mécaniques fonctionnent;
  • que les murs intérieurs autour des fenêtres sont libres de moisissures et d’eau;
  • qu’il n’y a pas d’accumulation d’eau ou d’humidité au point de rencontre des murs avec le sol (l’écaillement du ciment ou du béton en est un signe).

c) Inspectez les sous-sols :

  • pour y chercher des signes de moisissures, de taches d’eau et de fissures sur les murs;
  • pour vérifier le bon fonctionnement des systèmes de drainage.

d) Plomberie

  • Inspectez régulièrement tous les systèmes de plomberie.
  • Réparez tous les appareils sanitaires ou joints non étanches.
  • Veillez à ce que les systèmes d’irrigation n’arrosent pas les murs de fondation.

e) Extérieur

  • Imperméabilisez les accessoires fixes situés à l’extérieur, comme les lumières et les enseignes.
  • Évacuez toute eau stagnante.

f) Intérieur

  • Gardez vos stocks au-dessus du sol et à l’intérieur de contenants à l’épreuve de l’eau et de l’air lorsque possible.
  • Inspectez régulièrement les sous-sols et toute autre aire inondable.